Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Dieu seul peut donner la force, mais tu peux soutenir un découragé.
Dieu seul peut donner la joie, mais tu peux sourire à tous.
Dieu seul se suffit à lui-même, mais il préfère compter sur toi.

L'engagement pastoral du Secteur Noble et Louable Contrées s'étend également dans le domaine de la santé auprès des Cliniques du Haut-Plateau.

Un "Conseil Pastoral des Cliniques du Haut-Plateau", oecuménique coordonne les visites et l'accompagnement spirituel des personnes soignées dans les différentes cliniques.
Il est également en lien avec l'aumônerie du Réseau Santé Valais.

Comment recevoir une visite ?

Visiteurs et visiteuses de malades

Réflexion présentée par Nicole Savoy dans Clins-Dieu, Nov-Déc. 2008

Accompagner les malades dans leur épreuve,
Soutenir les aînés dans leur solitude.

Les paroisses de notre Secteur Pastoral se sont organisées pour accomplir ce "ministère de charité" auprès de tous ceux et celles qui désirent une telle visite.

Ce sont plus de vingt-cinq personnes de nos cinq paroisses du Secteur qui se sont engagées à se rendre à domicile ou dans les instituts médicalisés de notre région pour rendre visite aux personnes qui souhaitent garder un contact avec leur paroisse. C'est une manière de leur dire que la communauté ne les oublie pas, même s'ils ne peuvent plus participer directement à la vie paroissiale ou se rendre à l'église. La maladie passagère ou chronique, les infirmités de l'âge ne doivent priver personne de l'amitié chrétienne et de l'aide spirituelle. Une attention, une visite, si brève soit-elle, c'est toujours un rayon de soleil pour qui est éprouvé dans sa santé et ressent un certain isolement. C'est à l'occasion de telles visites que l'on s'accorde pour demander la présence d'un prêtre de la paroisse qui se déplace volontiers pour venir soutenir la foi par le ministère de la Parole et des Sacrements.

Formation humaine

On ne s'improvise pas visiteur ou visiteuse de malades: on s'y prépare. Chaque membre du groupe est invité à participer à cinq rencontres réparties dans l'année. On y reçoit une formation adéquate qui permet de "faire juste". En plus de sa propre expérience, chacun doit se souvenir que la discrétion, le respect de la personne, le respect de son entourage, le silence à garder,. . . , sont des qualités à mettre en pratique lors de chaque rencontre.

Une journée est également organisée au niveau du canton du Valais pour intensifier la rencontre et la formation de tous les visiteurs et visiteuses.

Formation spirituelle

C'est grâce à  notre foi que nous allons rendre visite à nos "frères et soeurs". Aussi, ces cinq rencontres donnent aussi une formation spirituelle: elle permet de vivre l'événement de la visite dans l'esprit même de Jésus. On apporte et on reçoit. On partage et on échange. On prie sur le chemin de l'aller, on remercie sur le chemin du retour. Si cela convient, on fait silence ou on prie avec notre hôte durant la visite. Ni trop, ni trop peu, selon le climat de l'échange, sans gêner ou incommoder.

Chaque visiteur a sa manière personnelle de rendre visite aux malades, selon ses expériences et son vécu. Cependant, nous tendons tous vers le même idéal:

Nos visites: une grâce !

Chaque rencontre est un moment de grâce, un moment privilégié de création, un échange de regard, un échange de vie, qui parfois nous bouleverse. Nous apprenons de tout visage cet absolu respect de chaque coeur, de chaque personne.

Nous prenons aussi patience lors de nos visites, ne posons pas de questions ou évitons de donner des solutions; il n'y a pas à attendre de résultats directs. La qualité de notre présence, de notre regard, de notre sourire, de nos gestes, de notre poignée de main, de nos paroles est d'une importance majeure.

Nos visites: un art!

C'est l'Esprit-Saint qui nous habite, qui nous permet de faire de nos rencontres une oeuvre d'art. Permettre au malade de s'exprimer totalement, librement. Trouver les mots, l'attitude ou le geste qui convient à chaque situation.

Les vraies rencontres sont un simple " vivre avec ": 'tu comptes pour moi, tu as du prix à mes yeux''.

Nos visites: une mission!

Nous sommes là en réponse à un appel, nous visons une mission d'Eglise, à la suite de la mission du Christ.

A travers nos services de visites aux malades, nous sommes porteurs de la Bonne Nouvelle. Nous ne pourrons pas toujours le dire d'une manière explicite, mais dans notre manière d'être, nous sommes partie prenante de la mort et de la résurrection du Christ.

La Parole de Dieu qui éclaire toute visite.

- Le récit de l'Annonciation (Luc 1,26-38).

Délicatesse d'un Dieu qui demande à Marie son consentement; Il n'entre pas en force dans le coeur de l'autre; Il laisse la liberté de la réponse.

- La Visite de Marie à sa cousine Elisabeth (Luc 1,19-45).

Rencontre entre deux personnes qui sont porteuses du mystère de Dieu. Rencontrer l'autre, c'est rencontrer Dieu qui l'habite et qui l'aime.

- Le chant du Magnificat (Luc 1, 46-55).

Marie chante son Magnificat. Cette visite' est devenue rencontre' et la comble de joie. Elle rend grâce et loue Dieu.

 

E comme EQUIPE

A comme ACCOMPAGNEMENT

F comme FUNERAILLES

Lorsque nous regardons notre avenir, nous constatons que bientôt les prêtres seront rares dans nos contrées ! C’est pourquoi, le diocèse de Sion met sur pieds des EAF qui apporteront aux familles en deuil la présence de l’Eglise.

Cette équipe est encore en proje .

Cependant, nous avons sur le Secteur des personnes qui accompagnent les familles pour les veillées de prière qui se vivent en communauté. Prière pour les défunts.

 

cimetiere

 

Dispositions pour les funérailles

par l’équipe pastorale des paroisses du secteur pour les demandes de célébration dans l’intimité.

  • Funérailles publiques :

L’équipe pastorale encourage les familles à choisir avant tout pour leur défunt des funérailles publiques en paroisse.

Celles-ci consistent

    • par une messe ou une cérémonie religieuse, dans une église paroissiale,

    • animée par une chorale,

    • à l’heure fixée (les jours de semaine à 17 h, le samedi à 10 h 30),

    • annoncée par un faire-part et les cloches,

    • suivie de l’inhumation ou la crémation.

Nous évitons de célébrer deux funérailles publiques le même jour sur nos quatre paroisses du coteau.

La messe de 7e est célébrée sur une messe du week-end car les messes de semaine peuvent être supprimées.

  • Funérailles dans l’intimité :

Lorsqu’une famille demande des funérailles dans l’intimité, elle est consciente des dispositions suivantes :

La célébration

    • est tenue par un prêtre ou une personnes laïque formée pour cela,

    • a lieu dans une chapelle ou une église de nos paroisses,

    • sans eucharisite (= sans communion),

    • sans chorale ni sonnerie de cloches,

    • sans parution de faire-part avant la célébration,

    • à une heure de la journée qui n’empêche pas la tenue éventuelle d’une autre cérémonie de funérailles publiques le même jour (pour éviter le chevauchement d’utilisation de l’église et de disponibilité du prêtre)

La messe du souvenir est célébrée sur une messe du week-end.

Pour des funérailles publiques ou dans l’intimité, il importe de contacter le célébrant

avant de fixer la date de la célébration.

 

Le but essentiel du groupe d'animation missionnaire du secteur des Noble et Louable Contrées est de maintenir et développer un esprit missionnaire au sein de nos paroisses et dans notre région.

Ce "mouvement" issu en 2006 du regroupement des centres missionnaires paroissiaux est formé d'un petit groupe de laïcs représentant les différentes paroisses, accompagné par un aumônier agréé par le secteur.

Pour concrétiser cet engagement missionnaire,nous utilisons actuellement 5 moyens:

  • Maintenir et entretenir les contacts avec nos missionnaires sur le terrain
  • Recevoir nos missionnaires lors de leurs vacances au pays
  • Organiser une fête missionnaire annuelle dans le secteur
  • Participer à la journée de la mission universelle en octobre
  • Participer aux soupes de Carême.

Maintenir et entretenir les contacts avec nos missionnaires sur le terrain:

Afin que nos missionnaires se sentent soutenus dans leur ministère, nous entretenons une correspondance aussi régulière que possible avec eux. Les nouveaux moyens de communications ( mails) nous rendent depuis quelques années cette tâche plus aisée. S'il est bien vrai "qu'ils ont besoin" de nouvelles du pays , c'est encore plus vrai que nous avons besoin de leur avis pour poursuivre notre tâche.

Recevoir nos missionnaires lors de leurs vacances au pays:

Lors de retours au pays pour ressourcement, le comité organise une petite réception de partages et d'échanges qui sont toujours fructueux et enrichissants et nos missionnaires ne manquent jamais de relever l'importance pour eux de sentir l'appui de la base.

Participer à la journée de la Mission Universelle en octobre:

Missio suisse fixe chaque année le thème du dimanche de la Mission Universelle. Depuis quelques années, dans notre secteur, cette journée commence par un pèlerinage partant de Lens pour rejoindre la messe festive à Saint-Maurice de Laques. Notre présence marquée à cette fête donne une visibilité à notre travail. A cette occasion, nous animons également les messes du samedi soir dans les paroisses. En 2019, le mois missionnaire extraordinaire décrété par le Pape François se vit particulièrement dans le secteur pastoral dans des manifestations à suivre par le lien utile: mois missionnaire extraordinaire.

Organiser une fête missionnaire annuelle dans le secteur pastoral:

Chaque premier samedi d'août, nous organisons une fête missionnaire avec une messe dite, si possible, par un prêtre missionnaire. Pour aller à la rencontre des paroissiens et des hôtes, cette fête se tient à l'église de Montana Station. Un petit marché artisanal d'objets africains nous permet de "garnir" un tant soit peu la caisse et de partager un apéro avec les participants.

Participer aux soupes de Carême :

Les soupes de Carême sont organisées dans les divers villages par des bénévoles de divers mouvements. Le bénéfice de ces soupes est attribué une année en faveur du projet officiel d'Action de Carême et une année pour un projet choisi par le groupe d'animation tout en tenant compte des demandes proposées par l'équipe pastorale.